Accueil du site Actualités Plan du site Contact Fil RSS
 

Accueil du site > Le Burkina Faso > Tourisme et Culture
 

Tourisme et Culture

La culture burkinabè englobe outre les arts et les lettres, les modes de vie, les systèmes de valeurs, les traditions, les croyances et les droits fondamentaux de l’être humain. C’est elle qui imprègne les actes de la société burkinabé, des actes les plus banaux et quotidiens aux plus solennels et décisifs.

Elle assure la cohésion de ses membres et leur sert de référentiel. Même si cette culture n’est pas restée immuable, tant elle a subi et continue de subir des changements occasionnés par des facteurs internes et/ou externes, physiques, sociaux, économiques, etc., elle assure toujours cette fonction de cohésion qui reste une condition de taille au développement du pays.

Traits caractéristiques du burkinabé

Le burkinabé se perçoit à travers des traits culturels précis :
- l’hospitalité,
- l’humilité,
- la loyauté,
- la politesse,
- le respect du bien commun,
- l’acharnement au travail et le courage dans l’adversité,
- l’amour pour la patrie,
- L’intégrité.

Ces traits culturels sont vénérés à travers des manifestations culturelles telles que les contes, chants, danses, lettres et arts, cérémonies coutumières et religieuses diverses. Ils ont fait l’histoire commune des populations et assuré une cohésion sociale et une harmonie interethnique.

Activités culturelles en général

Le Burkina est souvent surnommé " carrefour culturel " africain et international à cause des nombreuses manifestations culturelles et artistiques qu’il organise depuis un certain temps. L’action culturelle s’exerce au moyen d’infrastructures et d’activités culturelles publiques et privées. La majeure partie des activités culturelles se déroule presque quotidiennement dans les 8 000 villages du pays, où vivent près de 90% de la population composée d’agriculteurs et d’éleveurs. Les villes de moyenne importance connaissent également une vie culturelle intense.

Il s’agit principalement d’activités de réjouissance telles que musiques et danses avant, pendant ou après les activités champêtres ou de cérémonies coutumières ou religieuses telles que naissances, décès, initiations, intronisations de chefs traditionnels, etc.

Dans les grandes villes, les activités culturelles sont constituées de petites ou moyennes manifestations telles que danses, représentations théâtrales, concerts, projections cinématographiques, etc., et de grands festivals ou semaines à envergure nationale ou internationale. Ces activités sont organisées annuellement ou en biennale, par l’État ou le secteur privé.

Activités culturelles organisées par l’État

Les plus importantes manifestations culturelles organisées par l’État sont :
- FESPACO (Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou) qui se tient toutes les années impaires aux mois de févier-mars à Ouagadougou la capitale politique du pays ;
- SIAO (Salon Internationale de l’Artisanat de Ouagadougou) qui se tient toutes les années paires à Ouagadougou ;
- Semaine Nationale de la Culture (SNC) qui se tient toutes les années paires à Bobo-Dioulasso, la capitale économique du pays ;
- Symposium de Sculpture sur Granit de Laongo (Laongo étant un village situé à 35 km au nord est de Ouagadougou ;
- Etc.

Activités culturelles organisées par le secteur privé

Certaines grandes manifestations relèvent du secteur privé et sont également une audience nationale et internationale. Les plus importantes sont :

- Festival International de Théâtre de Développement (FITD) qui se tient à Ouagadougou ;
- Le Festival International de Théâtre et de Marionnettes de Ouagadougou (FITMO) ;
- Le Festival des masques de la Sissili et du Sanguié (danses de masques en costumes de fibres et à représentations animales) qui se tient à Pouni, localité située à 150 km de la capitale sur la nationale 1 ;
- Les Nuits Atypiques de Koudougou (NAK) : a lieu dans la ville de Koudougou, à une centaine de Km de Ouagadougou et consiste en des manifestations culturelles de tout genre.
- Jazz à Ouaga
- Etc.

Le tourisme

Le Burkina dispose de quelques atouts qui permettent de développer en même temps un tourisme de circuits et de découvertes, de loisirs et de manifestations et un tourisme Cynégétique (chasse, safari visions et photo). La superficie peu étendue du BF favorise des déplacements cours et rapides, le réseau routier est dense et praticable, l’hôtellerie relativement adaptée, le peuple est naturellement accueillant et d’une hospitalité légendaire. La richesse et l’authenticité des produits touristiques (culture et coutumes), arts (savoir et savoir-faire et métiers d’arts), sites (touristiques, historiques, archéologiques) du BF, bien préservé des atteintes du modernisme, sont encore méconnus du grand tourisme.

Avec plus de 320 sites touristiques sur toute l’étendue du territoire, aussi attrayant les uns que les autres, chaque zone ayant sa particularité (mode de vie, l’habitat, coutumes et traditions). On distingue quatre formes de tourisme : le tourisme de loisirs et découvertes (nombreuses possibilités d’excursions sur les sites), le tourisme d’Affaires et Congrès (avec des salles de conférences de grand standing), le tourisme Culturel et manifestations (FESPACO, SIAO, etc), et le tourisme cynégétique (chasse-safari photos et visions) qui sont réparties dans les quatre zones touristiques (le Centre, le Sud-Ouest, le Sahel et l’Est).

À ces sites touristiques il faut ajouter la diversité et la richesse des extensions culturelles.



 



 © 2008 - 2010 Ambassade du Burkina Faso à Taiwan   ADMIN
Mentions Légales | Réalisation