Accueil du site Actualités Plan du site Contact Fil RSS
 

Accueil du site > Actualités > Actualité Nationale > FILIERE JATROPHA : Une équipe taïwanaise
 

FILIERE JATROPHA : Une équipe taïwanaise visite les réalisations du Larlé Naaba

Présents au Burkina Faso dans le cadre de la conférence internationale sur les biocarburants, une équipe taïwanaise composée de chercheurs, d’équipementiers et d’industriels dans ce domaine a visité, le lundi 9 novembre 2009, les réalisations du Larlé Naaba en matière de production et de transformation du jatropha.

Olivier N. C. Hsiao, coordonnateur au service de coopération à l’Ambassade de Chine- Taïwan au Burkina, James Wang, industriel, président de Aiso Engineering corporation, Ton Lee, industriel, chercheur en management et développement, Wen-Chang Lu, chercheur en technologie industrielle et Katherine S. F. Lin du bureau de l’Energie au ministère de l’Economie de Taïwan se sont imprégnés le 9 novembre dernier de la situation actuelle de production et de transformation du jatropha au Burkina Faso à travers l’exemple du Larlé Naaba Tigré.

L’objet de la visite, selon Olivier Hsiao, c’est non seulement de toucher du doigt l’expérience du Larlé Naaba mais aussi de lui présenter des équipements performants et accessibles dans le domaine de la transformation des graines de jatropha. Quant au promoteur, il s’agit d’une option heureuse qui participe du renforcement de la coopération Taïwan- Burkina Faso et du partage des expériences dans le domaine de la production du biocarburant.

La visite a commencé au domicile du Larlé Naaba où l’équipe a pu observer une variété de produits faits à base du jatropha tels que l’huile raffinée, le savon, le beurre … et du balanites. La délégation s’est ensuite rendue à Toèghin dans la province de Kourwéogo. Là-bas, elle a visité le champ de jatropha dans lequel sont cultivés également le sorgho, le petit mil, le maïs, le riz et le sésame.

En associant les cultures vivrières au jatropha, le producteur dit donner l’exemple aux paysans. « Le producteur qui pratique cette techique gagne et en céréales pour les besoins alimentaires et en argent », soutient-il. Le comptoir d’achat et de stockage des graines de jatropha, l’aire de séchage, la pépinière de jatropha de Toèghin, les presses et l’unité industrielle de production de l’huile de jatropha ( en construction à Kossodo) ont aussi été visités par les experts taïwanais.

Le promoteur, le Larlé Naaba Tigré s’est réjoui de bénéficier du soutien et de l’accompagnement technique des industriels chinois. « Notre ambition, c’est d’arriver à importer la technique de production et surtout de transformation taïwanaise en matière de biocarburants au Burkina », a-t-il indiqué. Pour le ministre du Mogho Naaba, cette technique est non seulement onéreuse mais aussi pratique.

L’unité industrielle de jatropha de Kossodo sera fonctionnelle au premier trimestre de 2010.

Lassané YAMEOGO

Source : Sidwaya



 



 © 2008 - 2010 Ambassade du Burkina Faso à Taiwan   ADMIN
Mentions Légales | Réalisation